Technique, Tactique et Stratégie en combat P2

Il faut toutefois rappeler qu'il n'y a pas de hiérarchie entre les différentes catégories (technique, tactique, stratégie). Chacune a son importance suivant la démarche adoptée, mais il serait nécessaire d'envisager une association entre les tâches et les catégories retenues en fonction de la prédisposition d’un élève ou une lacune dans la formation d’un autre.
   La technique de base ne relève-t-elle pas prioritairement des «Modèles gestuels » (pédagogie analytique ou du modèle),
   la technique de combat des «situations aménagées » et de « résolution de problèmes », (pédagogie d’aménagement du milieu ou de la forme),
   la tactique d’une pédagogie « active » proche de la situation réelle,
   la stratégie des «décisions du profil d’actions» par réflexion analytique et cognitive.

 

Précision de certains termes traditionnellement utilisés en sport de combat à distance.

Technique : On considère les techniques du Tae Kwon Do (T.K.D.) comme des « outils », des moyens, des formes de corps que le pratiquant doit s’approprier pour parvenir à la plus grande efficacité gestuelle possible en combat. Cette efficacité est relative à l’objectif de l’activité et donc de sa réglementation ou de sa logique interne. Par extension, le travail technique est aussi le fait de produire des mouvements avec un partenaire, en coopération, à condition que les situations soient exploitables en opposition. Cependant, dès qu’une technique est utilisée en combat, elle dépend de tout un ensemble d’éléments informationnel, physiologique, affectif qui influenceront sa réalisation.

Stratégie : on entend par stratégie l’art de planifier et de coordonner un ensemble d’opérations en vue d’atteindre un objectif. L’individu peut alors se représenter l’action sans être physiquement impliqué. Cette représentation est imagée et intériorisé et peut aboutir à une visualisation assez précise de l’action future pour peut que le combattant ait une expérience suffisante et réaliste du combat (aspect cognitif). La stratégie du combattant se décide avant le combat, mais elle peut changer en cours d’action, lorsque celle-ci s’avère inefficace ; s’il s’aperçoit que ses prévisions se révèlent erronées, son expérience lui permet d’adapter alors son comportement au cours même de l’action (Il est probable que cette capacité d’adaptation à tous les instants en fonction de la situation soit une caractéristique d’une pratique de confirmé).

Tactique : C’est l’adaptation de la stratégie dans l’instant, dans la réalité immédiate du rapport d’opposition. Dans le cadre précis du T.K.D., il s’agit pour le combattant de gérer en sa faveur les contraintes de la situation (la stratégie de l’adversaire, son déplacement, celui de l’adversaire, les coups produits, sa position sur l’aire de combat, …). On parle à ce propos d’une image d’action (mentale ou cognitive), liée aux processus mentaux que le sujet met en œuvre au moment même de l’action. De nature abstraite, elle doit être rapide et efficace ; il s’agit d’exploiter et de développer ses capacités d’adaptation à une action non prévisible contenant des techniques connues.

STRATEGIE : Façon d'envisager le combat par avance, en fonction de ce que l'on sait de l'adversaire.
TACTIQUE : Façon de traiter le combat, en fonction des caractéristiques de l'adversaire dans le contecte d'oposition.
TECHNIQUE : Ensemble de savoir-faire codifiés permettant l'attaque et la défense.
 

TIMING : Enchaînement des diverses coordinations motrices permettant la réussite du geste dans le temps.

FONDAMENTAUX : ensemble de profils d’actions composants le duel ludo-sportif de la discipline, l’esquive, la riposte, le contre, la feinte, l’attaque direct ou indirect, la remise sont les fondamentaux de la discipline.

APPEL : Signal corporel donné à l'adversaire pour provoquer sa réaction, son attaque.
ATTAQUE : Déclenchement d'une action ou d'une technique offensive.
ATTAQUES DIRECTES : attaques qui ne sont pas préparées à l’avance, on va saisir l’opportunité d’une erreur de l’attaquant.
ATTAQUES INDIRECTES : sont celles préparées, construites pour obtenir un résultat, une réponse de l’adversaire permettant de créer une ouverture ou une erreur.

ATTITUDE : Forme de corps indiquant les intentions (attitude de garde, attitude défensive, offensive).
COULOIR D’OPPOSITION DIRECT : bande imaginaire dans l'axe des deux combattants et d'une largeur de deux pas utilisée généralement par les débutants qui reculent ou avancent de façon rectiligne. 

DISTANCE DE GARDE (D.G.) : Distance d’affrontement psycho-morphologique séparant les deux adversaires lors d’un combat réel au moment qui précède immédiatement l’acte offensif de l’un d’entre eux.
DECALAGE : il positionne le combattant en dehors de l’axe d’attaque adverse, c’est une technique de placement
•    Pour les coups de pied : c’est faire un pas du côté opposé au pied qui va frapper.
•    Pour les coups de poing : c’est faire un pas de côté ou un glissement des points d’appuis.

DEFENSE : Déclencher une action ou une technique défensive sur une attaque adverse (esquive, blocage, retrait).
DESAXER : Se déplacer latéralement en attaque ou en défense pour sortir de l'axe de l'attaque adverse.
ECHANGE : Enchaînements simultanés d'actions offensives/défensives par les deux combattants .
ESQUIVE : Déplacement partiel ou total du corps pour éviter une attaque adverse (esquives par retrait, esquives latérales, esquive pivot). C’est enlever la cible (de manière partielle ou totale) de la trajectoire d’attaque adverse.
On distingue trois types d’esquive 
•    Partielle : par déplacement (un pied se déplace), c’est l’esquive pivot.
•    Totale : les deux pieds se déplacent).
•    Sur place : (latérale et rotative).
•    Recul : Action du défenseur pour enlever la cible de la trajectoire d’attaque par une action de déplacement dans l’axe des combattants.

BLOQUER : Arrêter ou dévier la trajectoire d'une technique avec les membres inférieurs ou supérieurs.

FEINTE : Fausses informations données à l'adversaire dans le but de le surprendre ou de le tromper (feintes de déplacement, feintes de coups). Action de simuler un geste, un coup pour tromper l’adversaire afin de distraire son attention, créer une ouverture ; mais le fait de feinter impose d’attendre que l’adversaire ait perçu la feinte et réagisse.

GARDE «droite », garde « gauche » : posture de garde ou les combattants placent leurs pieds et poings droit en avant ; la garde opposée correspond à un positionnement des combattants pieds et poings avant du même côté (position du combattant et de son image dans un miroir).

NEUTRALISATION : Coller à l'adversaire pour l'empêcher de combattre, action de « casser la distance ».

OBSERVABLE : ensemble de critères composants une technique, les combats, les poomsés.

PARER : c’est interposer un membre supérieur entre la cible et la trajectoire d’attaque. On distingue trois types de parade 
•    Bloquer : c’est contrarier, arrêter la trajectoire adverse, en général avec la paume ou l’avant bras en opposition avant l’impact.
•    Protection : c’est accepter la touche, membre ou main en protection sur la cible visée.
•    Chasser : c’est repousser, dévier ou accompagner l’attaque adverse avec la paume de la main ou l’avant-bras.

PLACEMENT : Position par rapport à l'adversaire tenant compte de la distance, l’angle et la position sur le terrain, action de se positionner pour avoir l'avantage de la distance et de l'angle d'attaque.
REMISE : Attaque délivrée après le coup marquant de l’attaque adverse, avec la même technique et pendant le retrait/replacement pour récupérer le point, c’est une réaction différée de l’action adversaire.
RIPOSTE : Déclenchement d'une action offensive en réponse à une attaque (second dans le temps). Action offensive, délivrée avec n’importe quel technique, après l’attaque adverse esquivée ou paré et avant qu’il n’ai eu le temps de se protéger ou de se replacer, « super remise ».
CONTRE : Déclenchement d’une technique qui part après celle de l’attaque adverse (second dans l’action) et qui arrive avant celle-ci ou en même temps, il appel la notion de «timing », « super riposte ».
CONTRE-ATTAQUE : Déclenchement d'une action offensive sur une attaque adverse après l'avoir neutralisée par une action défensive (esquive ou blocage). Action du combattant défenseur, réalisé après avoir évité l’attaque adverse (retrait latéral ou arrière, blocage) permettant au défenseur de devenir attaquant.
COUP D’ARRET : coup destiné à stopper l’attaque adverse, soit en bloquant l’attaque par un contre, soit en empêchant l’adversaire d’avancer en lui délivrant un coup au moment où il décide d’attaquer.

RETRAIT : Se déplacer défensivement (vers l'arrière) tout en restant dans l'action.


Kadri Abdelmottaleb est devenu membre 11 mois
Anthony Din est devenu membre 1 an
Cadosso Alti est devenu membre plus de 3 ans
hwarang taekwondo var à "faites du sport" demo sur www.hwarang-taekwondo.fr plus de 3 ans
hwarang taekwondo var plus de 3 ans
Khalif Hwarang a commenté AFFILIATION et Devenir membre plus de 3 ans
Khalif Hwarang a signé le livre d'or plus de 3 ans
HRTKDVAR vient de remporter le trophée 5 membres plus de 3 ans
Abdelmoula Meknassi est devenu membre plus de 3 ans
Khalif Hwarang est devenu membre plus de 3 ans
HRTKDVAR vient de remporter le trophée 100000 visites plus de 3 ans
Khalif Hwarang est devenu membre plus de 3 ans
Nouvelle page plus de 4 ans
Savoir prendre soin de soi et Nouvelle page plus de 4 ans
DOSSIERS : nouvelles photos plus de 4 ans